Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

Patchs Planisware

Patchs Planisware

Les patchs Planisware permettent de corriger ou faire évoluer le noyau P5 d’une application. Ces mises à jour sont régulièrement mises à disposition par  Planisware sous forme de Medical Pack ou de Technical Pack (package contenant les plusieurs patchs). Les patchs destinés à une version de l’application (pour le Service Pack 1 par exemple) seront intégrés au noyau de la version suivante (SP2 dans notre exemple). Ils sont chargés au démarrage de l’application pour modifier le noyau de P5.

**Les fichiers de patch

**

Les patchs sont disponibles sous la forme de fichiers « .obin ». Leur nommage est du type suivant : scXXXX-is.obin ou scXXXX-tc.obin avec XXXX le numéro du patch. Le suffixe « is » indique qu’il s’agit d’un patch pour l’Intranet Serveur et le client lourd, alors que le suffixe « tc » précise que ce patch est destiné au module TimeCard ou au Dispatch.

Par défaut ces patchs sont positionnés sous le répertoire « OPX2Modules/Updates » d’une instance Planisware.

**Structure des fichiers obin

**

Voici la structure globale d’un fichier de patch :


**Vérifier les patchs chargés au démarrage de l’application

**

En client lourd il suffit d’aller dans le menu « ? » > « A propos … » > « Lister les sc ».

L’avantage de cet affichage est qu’il permet facilement de récupérer cette liste de patchs sous forme de tableau par un simple copier-coller.

En client léger la liste des patchs chargés au démarrage est donnée par le fichier de log du module concerné (Intranet Server, Dispatch…). Il s’agit des lignes présentes au début du chargement du processus Intranet ou Dispatch. Elles sont du type :

Loading update scXXXX version Y.Z

Erreur fréquente :

Lors de la mise à jour des patchs sur une instance Planisware, il est important de vérifier que l’utilisateur qui lance P5 a bien accès en lecture aux patchs. Sinon des erreurs et des dysfonctionnements liés au non chargement des patchs vont apparaitre au démarrage ou à l’utilisation de l’application. Cette erreur est fréquente sur les plateformes unix.

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

Migrer une base P5 d’ISO vers UTF8

Migrer une base P5 d’ISO vers UTF8

Le 18/05/2011 par Thibault Gonin

Les formats d’encodage des bases de données évoluent pour prendre en compte des besoins de plus en plus étendus. A titre d’exemple, la prise en compte de caractères nouveaux à stocker en base où une application multilingue peuvent nécessiter d’utiliser l’encodage UTF8. La principale difficulté vient du fait que l’encodage en UTF8 prend plus de place en base (les caractères sont encodés sur un nombre plus important de bits). Dans ce cas 2 situations peuvent se présenter :
Lire l'article

Tester la disponibilité de P5 via le Ping Applicatif
La disponibilité d’une application est un élément fondamental du niveau de service attendu par les utilisateurs. Il est primordial d’être capable de détecter au plus vite toute indisponibilité de l’application. Cette détection peut prendre 2 formes : la surveillance des processus applicatifs la disponibilité fonctionnelle de l’application Nous détaillerons ici exclusivement les moyens pouvant être mis en œuvre pour tester la disponibilité fonctionnelle de l’application. Pour ce faire l’éditeur de P5, Planisware, propose la solution de Ping Applicatif.
Lire l'article