Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

Les fichiers de log P5

Les fichiers de log P5

Il peut être utile de connaitre le rôle des différents fichiers traçant l’activité des différents composants de P5 (Intranet Server, Dispatch, Connect…). La bonne connaissance de ces fichiers de log, de leur localisation et de la manière dont ils sont générés va permettre un meilleure exploitation et maintenance du progiciel P5.

Localisation

En standard, les logs P5 sont accessibles sous le répertoire « …\OPX2HttpRoot\admin\log » de la machine qui héberge l’application. Ce répertoire est également accessible depuis l’instance Apache sous l’url du type : /admin/log/.

Avec :

: l’adresse IP de la machine hébergeant P5

 : le port du serveur http

 : le nom de l’instance P5

Accès au répertoire des logs P5 depuis le serveur HTTP

Logs du processus Dispatch

Les logs du type dispatch-AAAA-MM-JJ-.log sont ceux du processus Dispatch. Un nouveau log est créé à chaque démarrage du Dispatch s’il n’existe pas encore de fichier pour la date du jour. Etant donné qu’il n’existe qu’un seul processus Dispatch par environnement, il n’y a également qu’un seul fichier de log par date :

Fichiers de log générés par le Dispatch

Logs du processus Watchdog Dispatch

Le processus Dispatch est lancé, arrêté et surveillé par un processus Watchdog Dispatch qui a également son propre fichier de log du type : watchdogdispatch--AAAA-MM-JJ.log. Comme pour le processus Disptach le fichier de log sera créé au démarrage s’il n’existe pas déjà de fichier de log pour la date du jour.

Fichiers de log générés par le Watchdog du Dispatch

Logs des processus Intranet

Les logs du type intranet-AAAA-MM-JJ-.log sont ceux des processus Intranet Server (IS). Un nouveau log est créé à chaque démarrage d’un processus IS s’il n’existe pas déjà de fichier de log pour la date du jour. Et l’on a un fichier de log par processus IS (un IS = un port).

Ce qui donne par exemple dans le cas où l’on a 3 processus IS (sur les ports 8400 à 8402) :

Fichiers de log générés par les IS

Note : dans le cas d’un cluster en mode Master/Slave, le port le plus élevé sera celui du processus IS Master. Ici ce sera le port 8402.

Logs du processus Watchdog Intranet

Les processus IS sont lancés, arrêtés et surveillés par un processus Watchdog Intranet qui a également son propre fichier de log du type : watchdogintranet--AAAA-MM-JJ.log. Comme pour les processus IS le fichier de log sera créé au démarrage s’il n’existe pas déjà de fichier de log pour la date du jour.

Fichiers de log générés par le Watchdog des IS

Logs du processus Connect

Les logs du type OPX2Connect--AAAA-MM-JJ.log sont ceux du processus Connect. Un nouveau log est créé à chaque démarrage du Connect s’il n’existe pas encore de fichier pour la date du jour. Etant donné qu’il n’existe qu’un seul processus Connect par environnement, il n’y a également qu’un seul fichier de log par date :

Fichiers de log générés par le Connect

Remarques

Les différents fichiers de log P5 listés plus haut sont ceux des processus du serveur d’application P5. Les logs du serveur HTTP (IIS ou Apache) ne sont pas localisés dans le même répertoire. Pour le serveur HTTP Apache installé en standard avec P5 les logs du serveur Apache sont disponibles sous le répertoire : « …\OPX2HTTPServer\logs ».

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

Affichage de la console du client lourd

Affichage de la console du client lourd

Le 28/07/2011 par Thibault Gonin

La console du client lourd P5 est une console qui affiche les logs de chargement et d’exécution du client lourd P5. On y retrouve les patchs chargés, les appels de fonction au démarrage etc. Comme pour les logs de l’Application Server (du type intranet-AAAA-MM-JJ-XXXX.log) le contenu de la console va dépendre du niveau de verbosité spécifié dans les fichiers .ini (mode débug ou non). Console d'un client lourd P5 Démarrage du client lourd avec console
Lire l'article

ERREUR : Le fichier d’environnement @@@SITE existe déjà en base.
Description Cette erreur peut-être rencontrée lorsque l’on se connecte en client lourd à un environnement Planisware après avoir réinitialisé une base de données (BDD) ou même sur une base vierge. Lorsque l’on se connecte pour la première fois en client lourd, Planisware 5 demande de vérifier de modèle de données, ce qui est normal. Ensuite lorsque l’on se reconnecte à la base, la clé OPX2 PRO doit être rentrée, puis, au lieu de demander si l’on souhaite recharger un dpx ou un dpe, l’erreur suivante apparait et le client lourd quitte.
Lire l'article

Rendre anonyme les URL P5

Rendre anonyme les URL P5

Le 22/06/2011 par Thibault Gonin

En standard, les URL de connexion à Planisware 5 (P5) en client léger contiennent les noms des machines  physiques sur lesquelles tourne l’application. Dans certains cas, ceci peut représenter un risque en termes de sécurité. En effet, tous les utilisateurs auront accès au nom DNS ou à l’IP du serveur hébergeant Planisware Application Server. Cet article donne donc des pistes pour rendre anonyme les URL de P5. Mise en oeuvre :
Lire l'article