Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

ERREUR : Problème de communication avec la BDD après arrêt-relance en crontab

Description          

Afin d’automatiser l’arrêt-relance du progiciel P5 on peut utiliser OPX Services Scheduler qui fonctionne sur toutes les plateformes. Sur les serveurs UNIX, on peut être amené à utiliser la fonctionnalité CRONTAB pour gérer les arrêt-relances de l’application (en particulier sur des environnements de test ou de recette).

Si l’on programme l’arrêt-relance de P5 dans la crontab de l’utilisateur « root » en exécutant les scripts d’arrêt-relance standard P5 « stop-opx2 » et « start_opx2 » on ne rencontrera pas de problème particulier.

En revanche si l’on choisit de lancer directement le script « start_opx2_connect » ou un script équivalent directement dans la crontab de l’utilisateur applicatif on rencontrera une erreur d’accès à la base de données dans les logs applicatifs et l’application ne démarrera pas (le chargement bouclera en erreur).

 

Cause

Lorsqu’on lance un traitement dans la crontab, l’environnement (.profile unix) de l’utilisateur n’est pas chargé par défaut. Or pour fonctionner correctement le module Connect doit connaitre les paramètres d’environnement liés à la base de données. Le module Connect sera bien lancé mais en l’absence de ces paramètres d’environnement chargés au démarrage du Connect la connexion à la BDD sera impossible.

Dans le cas où on lance les scripts « stop-opx2 » et « start_opx2 » avec root il n’y a aucun problème puisque ce script contient la commande « su – _user_applicatif_ » qui va forcer le chargement du fichier .profile avant d’exécuter la commande.

 

Résolution

La solution à ce problème consiste donc à rajouter dans le script unix qui lance le module Connect la commande

« . ./.profile » qui va permettre de forcer le chargement de l’environnement de l’utilisateur applicatif avant le lancement du module Connect.

Note : le chargement du .profile n’est pas nécessaire pour l’arrêt du Connect, seulement pour son lancement.

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

Les fichiers de log P5

Les fichiers de log P5

Le 28/07/2011 par Thibault Gonin

Il peut être utile de connaitre le rôle des différents fichiers traçant l’activité des différents composants de P5 (Intranet Server, Dispatch, Connect…). La bonne connaissance de ces fichiers de log, de leur localisation et de la manière dont ils sont générés va permettre un meilleure exploitation et maintenance du progiciel P5. Localisation En standard, les logs P5 sont accessibles sous le répertoire « …\OPX2HttpRoot\admin\log » de la machine qui héberge l’application.
Lire l'article

ERREUR : Le fichier d’environnement @@@SITE existe déjà en base.
Description Cette erreur peut-être rencontrée lorsque l’on se connecte en client lourd à un environnement Planisware après avoir réinitialisé une base de données (BDD) ou même sur une base vierge. Lorsque l’on se connecte pour la première fois en client lourd, Planisware 5 demande de vérifier de modèle de données, ce qui est normal. Ensuite lorsque l’on se reconnecte à la base, la clé OPX2 PRO doit être rentrée, puis, au lieu de demander si l’on souhaite recharger un dpx ou un dpe, l’erreur suivante apparait et le client lourd quitte.
Lire l'article

Mise en place d’un fichier de log pour le client lourd
Afin de tracer les traitements effectués par le client lourd, il est possible de mettre en place un fichier de log qui enregistra les actions effectuées par l’utilisateur et les éventuelles erreurs rencontrées. On y retrouvera les patchs chargés, les appels de fonction au démarrage etc. Comme pour les logs de l’Application Server (du type intranet-AAAA-MM-JJ-XXXX.log) le contenu du fichier de log généré va dépendre du niveau de verbosité spécifié dans les fichiers .
Lire l'article