Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

JBoss 7 / EAP 6 – Standalone.xml – Création de path spécifique logging

Il peut être intéressant d’utiliser des paths dans la configuration JBOSS par exemple pour le logging subsystem. Ceci permet de spécifier exactement ou les fichiers de logs vont être créés. Dans notre exemple dans /var/log/jboss/

Pour ce faire, il suffit de créer en haut de fichier XML standalone les balises suivantes: (On peut créer autant de path (chemin) que désiré.)

<
paths>
   <
path name="path_exemple" path="/var/log/jboss/">
  <
/path>
<
/paths>

Pour l’utiliser, il suffit de le renseigner dans le loggeur de la manière suivante:

<
/file>

Plus d’information sur Jboss dans la catégorie JBOSS

Si vous souhaitez être rappeler pour que l’un de nos experts vous aide, n’hésitez pas à nous contacter.

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

Jboss Cluster HA Lors de la mise en cluster d’un Jboss EAP 6.2 (mais quelques soit la version à partir de 7.x), il se peut que les nodes du cluster (sur différent serveur) ne se voient pas et que certains messages apparaissent dans la console de JBOSS alors que si vous essayer de faire un cluster sur une même machine le cluster fonctionne. Voici les messages que vous pouvez voir apparaitre dans la log Si vous utilisez la stack TCP.
Lire l'article

JBoss 7 – EAP 6- Optimisation du serveur en supprimant les subsystem inutiles
L’objectif de cet article est de montrer comment optimiser le serveur d’application Jboss EAP 6.2 (ou jboss 7.x). Configuration de Jboss (Optimisation) La configuration de Jboss se trouve intégralement dans le fichier standalone.xml dans le répertoire conf. Le fichier est structuré de la manière suivante: Une balise serveur, une balise profile et enfin un ensemble de subsytem. Ce sont ces subsystem qui nous intéressent. Chaque subsystem correspond à « une fonctionnalité » de JBoss.
Lire l'article

Infinispan / JBoss – Gestion des caches applicatifs
Infinispan – Cache applicatif L’utilisation des caches applicatifs en JEE n’est pas une habitude pour les développeurs et les architectes. L’utilisation des caches de types infinispan ou ehCache sont trop souvent limités à la simple fonction de cache hibernate ou JPA. De nombreuses applications peuvent en effet bénéficier de ces technologies de cache. Il suffit généralement de les penser directement lors de la conception d’une application. Leurs utilisations s’avèrent généralement beaucoup plus simple que ce que l’on pourrait imaginer.
Lire l'article