Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

NGINX – Retour d’expérience et limitation

NGINX est devenu sans conteste l’un des serveurs web les plus populaires essentiellement pour les raisons suivantes :

Points forts NGINX

  • C’est un serveur web est extrêmement rapide (Grace au pattern REACTOR)
  • Nginx est très léger (Grace à son modèle Thread Driven)
  • Nginx possède une configuration plus facile qu’APACHE car seuls les paramètres utiles sont disponibles. Pour réaliser la même configuration pour un site simple type WORDPRESS ou DRUPAL, la configuration NGINX est plus petite et donc plus lisible.
  • Nginx possède une communauté de plus en plus grande sur internet.
  • En laissant les options par défaut, la performance de NGINX est déjà excellente.
  • Ce serveur est né en 2002 et a donc été conçu pour les problèmes des sites web récents

Après plusieurs mois et avoir migré de nombreux sites sur ce serveur, Nginx montre quelques limites dont la plupart sont des défauts de jeunesse.

Limitation de NGINX:

  • Il est moins configurable qu’APACHE. En effet, ce serveur web possède moins de modules et de finesses de configuration qu’APACHE. Chaque module de NGINX ne possède que l’essentiel en configuration.
  • Les fonctionnalités sont limitées. Par exemple, on peut noter qu’il n’est pas encore possible de gérer complètement DAV ce qui empêche par exemple de réaliser simplement un serveur SVN. Ou encore le support de SPDY qui est expérimental (même si il s’avère très stable)
  • Sa communauté est un peu plus réduite que celle d’Apache et donc la documentation sur le serveur est un peu moins fournie mais néanmoins de bonne qualité.
  • Il fonctionne par module mais il n’est pas possible d’en rajouter avec une ligne de commande comme sous APACHE (a2enmod). Il faut nécessairement recompiler le serveur NGINX pour avoir les modules désirés. Ce qui peut être pénible quand le serveur est en exploitation.
  • Nginx possède certains modules dans sa version payante, ce qui peut être un frein pour les architectures très compliquée.

Retour d’expérience NGINX:

En conclusion, après plusieurs mois d’exploitation à forte intensité, Nginx ne possède pas de défauts bloquants qui l’empêcheraient d’être un très bon serveur web. Il est donc à recommander les yeux fermés du moment que votre configuration peut s’effectuer avec NGINX.

Pour en savoir plus sur NGINX:

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

NGINX – WordPress avec SSL et SPDY et le cache FASTCGI
Dans cet article, nous allons voir comment configurer WORDPRESS sur NGINX avec un cache FASTCGI, le tout en SSL avec le protocole SPDY de google d’activé. NGINX avec SSL SPDY FastCgi CACHE Pourquoi utiliser SSL (HTTPs)? Voici trois bonnes raisons d’utiliser SSL: Premièrement SSL offre une intégrale sécurité pour vos utilisateurs, personne entre vous (serveur) et le client ne peut lire les données qui transitent. Le client est donc rassuré de voir le petit canevas vers dans l’url.
Lire l'article

Clustering TOMCAT et MULTICAST

Clustering TOMCAT et MULTICAST

Le 11/04/2012 par Pierre Liseron

Prérequis La première chose a faire pour réaliser un clustering TOMCAT est bien sur de posséder deux instances de TOMCAT. Deux cas sont possibles. Vos deux instances sont sur la même machine (ou VM), auquel cas, il faut bien changer les ports d’écoute de vos TOMCAT. (Rappel ceci sont situés dans le fichier server.xml) Si vous avez deux machines (ou VM) bien distincte, il n’est pas nécessaire de changer le ports d’écoute.
Lire l'article

NGINX tutorial

Le 12/08/2014 par Pierre Liseron

Qu’est ce que NGINX? NGINX est un « nouveau » serveur WEB apparu en 2002 qui vient concurrencer de plus en plus APACHE, qui reste pour l’instant majoritaire. Dans cet article, nous allons faire une courte introduction sur NGINX. Pourquoi NGINX? NGINX à la différence d’APACHE, n’utilise pas un modèle Thread Driven mais un modèle Event Driven. La différence principale entre ces deux approches est la suivante: Modèle Thread Driven Dans un modèle Thread Driven, un thread est créé dès qu’un client demande une page web.
Lire l'article