Dans cet article


Offres d'emploi

Tags

Flyway : l'outil pour la migration des bases de données

Flyway : l'outil pour la migration des bases de données

Lors des phases de développement et de maintenance, il est souvent difficile de gérer les versions de bases de données différentes entre les différentes versions des applicatifs. On se retrouve souvent avec différents schémas de bdd qui ne possèdent jamais les bonnes versions des données. De plus, quand on souhaite mettre en production, il est difficile de faire la mise à jour des données de production en passant plein de scripts à la main.

Flyway se propose d’uniformiser les pratiques avec une librairie très facile à utiliser, pour faire la migration proche en proche des schémas de bdd !

Qu’est-ce que flyway ?

Version control for your database.

Flyway permet de garder l’historique des modifications effectuées sur la base de données et de pouvoir les rejouer, ou de faire monter un environnement de version très facilement.

Robust schema evolution across all your environments.

Permet de garder l’état de la base et des différentes migrations qui lui ont été appliqués. Il est très facile de voir, quels scripts sont passés ou non, et quand ceux-ci ont été passés.

With ease, pleasure and plain SQL

Et le tout, avec simplement des scripts SQL horodatés ! On peut donc faire des grosses mises à jour sur la base et utiliser toutes nos compétences en SQL. En plus, on est pas obligé d’apprendre un langage supplémentaire… fantastique non ?

Les forces de flyway

Points forts Flyway Explications
Plain Old Sql Les scripts sont écrits en SQL (natif), pas de format propriétaire.
No limits Il n’existe pas de limites aux manipulations qu’on peut effectuer sur la bdd. La limite est celle de SQL. On peut donc faire d’importantes mises à jour directement en base pour corriger des données par exemple.
Zero required dependencies Pas de besoin spécifique hormis une librairie JDBC… Donc c’est très simple à configurer et peut s’intégrer dans tous les projets.
Convention Over Configuration Il suffit à Flyway d’avoir une liste de fichiers à utiliser, pas besoin de configuration particulière.
Highly reliable Fonctionne très bien sur cluster.
Cloud support Support Amazon RDS, Microsoft SQL Azure, Google Cloud SQL, Heroku… du moment qu’on a une connexion à la bdd
Auto-migration on startup La migration de la bdd peut se faire au démarrage de l’application, ce qui permet de mettre les scripts directement dans l’application. On peut ainsi lancer le déploiement qui va lui-même mettre à jour la bdd.
Fail fast En cas d’erreur, Flyway bloque le démarrage de l’application. Typiquement, quand dans un merge de branch, un script n’est pas à la bonne date…
Schema Clean On peut nettoyer l’intégralité du schéma (vue, table, trigger) sans avoir à tout recréer.
Concrètement, comment utiliser Flyway L’installation de Flyway se fait simplement en installant la librairie. Si vous utilisez Gradle ou Maven, ceci ce fait hyper simplement.

Les points faibles de Flyway

Objectivement, la force de flyway est sa simplicité. Il s’avère particulièrement efficace et on ne se retrouve presque jamais bloqué. Donc, vu de notre fenêtre, pas de gros défaut à déclarer !

Exemple de structuration de migration

Typiquement, les fichiers sont tous horodatés. Ce qui permet à Flyway de les passer dans l’ordre chronologique. A savoir, Flyway utilise aussi un hash des fichiers pour s’assurer que les fichiers ne sont pas modifiés une fois passé en production.

Répertoire flyway

Ici la configuration gradle.properties afin de se connecter à la base de données.

Propriétés flyway gralde

Conclusion : essayer Flyway, c’est l’adopter !

Pour avoir utilisé de nombreux autres outils (on peut citer par exemple Liquidbase, qui objectivement est super pénible à utiliser au quotidien), Flyway remporte la palme d’or de cette catégorie d’outil. Nous le recommandons donc chaudement!

L'équipe AXOPEN

Voir aussi les articles suivants

Java VS Kotlin pour une application mobile Android en 2019
Avis à tous les amoureux du développement mobile : le célèbre Java n'est plus l'unique langage utilisé pour développer des applications natives sur Android ! Depuis 2017, Google a lancé son nouveau langage : Kotlin! Cette nouvelle techno a pour principal objectif de remplacer le Java à long terme, et pour cause, la techno vous réserve des (bonnes) surprises ! A ce jour (Novembre 2019), sachez que vous pouvez réaliser des applications natives Android soit avec Java, soit avec Kotlin… et même en combinant les 2 langages (cela dit, on ne vous le conseille pas par souci de lisibilité projet :) ).
Lire l'article